Pratiquez-vous la responsabilité sociale du commerce de détail? Posez-vous ces 4 questions

Shutterstock_308768039 (1)

On dit souvent que la crise révèle le caractère, et Covid-19 a certainement révélé le bien et le laid de la société. Les fermetures, les tensions financières, le manque de ressources et l'incertitude de survie ont mis les entreprises à l'épreuve morale ultime. Nous avons vu des détaillants prendre des mesures coûteuses et audacieuses pour assurer la sécurité des clients et des employés. Ils ont tout utilisé, des mandats de masque aux cloisons en plexiglas en passant par les stations de désinfection, et certains ont même fait un effort supplémentaire pour créer des masques pour les travailleurs de première ligne. Cependant, grâce aux nouvelles et aux médias sociaux, nous avons également été témoins de comportements extrêmement opposés.

Bien que le terme responsabilité sociale des entreprises (RSE) ne soit pas nouveau, j'aimerais me concentrer sur la responsabilité sociale du commerce de détail (RSR). La responsabilité est un must pour chaque détaillant. Voici quelques questions que les détaillants devraient se poser, ainsi que des moyens de montrer plus de responsabilité sociale au détail pour un impact durable.

1. Investissez-vous dans votre personnel et vos clients?

La responsabilité sociale du commerce de détail a toujours signifié traiter vos employés de manière équitable, payer les bons salaires et promouvoir diverses pratiques d'embauche. Mais comme nous l'avons vu avec la récente pandémie, investir dans votre main-d'œuvre et vos clients va maintenant beaucoup plus loin. Cela signifie payer des primes pour travailler pendant un arrêt, mettre en place de manière agressive un programme qui assure la sécurité de tout le monde avant qu'on vous le demande, et faire progresser le développement et la formation des employés, qui incluent désormais de nouvelles règles et protocoles de sécurité.

Les détaillants doivent également tenir compte du «facteur humain», qui se traduit par une sensibilité et une compréhension de ce qui se passe en ce moment. Évaluez ce que ressentent vos employés et vos clients. Ont-ils peur d'attraper le virus? Ont-ils peur de ne pas pouvoir payer leur loyer?

S'enregistrer régulièrement et ajuster les pratiques de vente au détail en conséquence rendra tout le monde plus à l'aise.

2. D'où vous approvisionnez-vous en produits?

Pour que les détaillants soient socialement responsables, ils doivent savoir d'où viennent leurs produits et comment ils sont fabriqués. Nous avons tous vu et entendu les histoires d'horreur d'ateliers de misère et d'enfants travaillant dans des conditions sordides. Plus que jamais, les clients sont investis dans les produits et services qu'ils achètent, et les détaillants ne peuvent plus adopter une attitude d'ignorance est le bonheur.

Au lieu de cela, des mesures supplémentaires devraient être prises en effectuant des visites fréquentes dans les usines pour évaluer ce qui s'y passe et en établissant des relations personnelles solides avec les fabricants. C'est aux détaillants de réexaminer souvent leurs fournisseurs. C'est aussi une bonne idée d'être transparent et d'informer le public de vos pratiques positives, que ce soit dans une publication sur les réseaux sociaux, sur un blog de site Web ou sur votre emballage.

3. Comment évaluez-vous le prix des produits?

C'est un problème majeur, en particulier lors d'une pandémie sans précédent où les finances sont épuisées et où les gens ont du mal à trouver des moyens de rester en sécurité. Du désinfectant pour les mains aux EPI, nous avons vu des entreprises tirer parti de la situation en vendant des EPI très convoités à un prix supérieur ou en augmentant les livraisons de produits alimentaires et de produits. Alors que les détaillants doivent tenir compte de l'offre et de la demande, nous avons tous été témoins d'une énorme augmentation des prix depuis le début du Covid-19. Chaque entreprise doit faire des bénéfices, mais en même temps, nous avons la responsabilité morale d'être juste envers les clients. Les gens se souviendront de ce que vous faites en temps de crise et vous ne voulez pas paraître sourd.

4. Qui soutenez-vous?

Les statistiques montrent que les consommateurs sont plus susceptibles d'acheter auprès d'un détaillant qui prend en charge un problème qui leur tient à cœur, et ils peuvent également refuser d'acheter auprès d'une entreprise qui soutient un problème contrairement à leurs propres croyances. Nous avons vu cette réaction des consommateurs se produire récemment pendant les manifestations, lorsque les entreprises sont restées silencieuses sur les injustices raciales.

Cependant, être derrière un but ou une cause est aussi quelque chose que vous ne pouvez pas simuler. Ce que vous soutenez doit être quelque chose que votre marque, vos employés et, espérons-le, vos clients, s'identifient à eux-mêmes. En tant que détaillant, vous pouvez donner des revenus à des causes sociales et à des organismes sans but lucratif, créer des produits spéciaux pour des œuvres caritatives ou parrainer des initiatives communautaires. Notre société T-ROC soutient actuellement les Clubs Garçons et Filles et Centraide. À l'heure actuelle, nous avons une initiative d'entreprise où nous égalons chaque dollar que nos employés donnent.

Il s'agit également d'aider vos employés lorsqu'ils ont des difficultés. Lorsqu'un de nos employés a récemment perdu sa mère d'un cancer du sein, elle s'est coupée les cheveux pour en faire un don à un fabricant de perruques, et nous avons fait un don à cette usine de perruques. Si vous prenez soin de vos employés et de vos clients, ils prendront soin de vous.

Les choses sur lesquelles votre entreprise s'aligne et les actions que vous entreprenez marqueront finalement votre marque. La responsabilité sociale du commerce de détail signifie être intentionnel sur toutes ces choses.

Pour en savoir plus sur Brett Beveridge, son entreprise, T-ROC Global, ses récompenses, ses allocutions et le lancement prochain de ForbesBooks, visitez www.brettbeveridge.com.

Les sociétés d'optimisation des revenus (T-ROC Global) abrite quatre sociétés de solutions de vente qui permettent aux clients de répondre à tous leurs besoins de performance commerciale. Les sociétés sont: The Retail Outsource (TRO), Mobile Insight (MI), The Consumer Insight (TCI) et SYMBITS.

Brett Beveridge est le fondateur et chef de la direction de The Revenue Optimization Companies (T-ROC Global). Beveridge est un entrepreneur en série qui crée des entreprises à partir de zéro. Depuis la fondation de T-ROC Global, l'entreprise a évolué pour devenir un leader dans les secteurs du sans fil, de l'électronique, des logiciels et de la vente au détail.

La source: South Florida Business Journal